Vos Absences

Âmes sensibles, ne pas s’abstenir !

Ce soir, je vais pour parler du roman de Fatine El Asri. Originaire de Tours, Fatine écrit depuis sa plus jeune enfance. Elle met sur papier ses émotions, ses récits sortis de son imagination. Son premier roman « VOS ABSENCES » publié chez EDILIVRE est simplement incontournable. J’ai parcouru avec intérêt, au fil des 182 pages, la vie bien remplie de Leila. Ses épreuves, ses rencontres, mais aussi ses victoires et ses espoirs. Je tenais à vous en parler pendant cette semaine dédiée à la Femme, car Leila symbolise une forme de féminisme.
Je vous fait découvrir à ma manière, un peu original, mais surtout non académique ce roman de manière à respecter un maximum l’œuvre de l’auteur.
Bonne lecture.

 » Je viens de passer ma première nuit dans cette pièce froide et étroite. Je me sens seule malgré les efforts de ma codétenue pour mieux me connaître, mais je refuse de lui parler, ainsi qu’aux autres d’ailleurs. Je purgerai ma peine seule, comme je l’ai toujours fait. Ce lieu lugubre me rappelle à chaque instant la mort tragique de mon frère, Rédouane. J’y pense tout le temps …
Comment en suis-je arrivée là ? Moi la jeune fille sans histoire, très bonne élève et plutôt distraite. Comment ce moment précis a fait basculer mon existence déjà marquée au fer rouge sans que je m’en rende compte? Je ne m’imaginais pourtant pas roupiller ici. Mais me prédestinais plutôt à devenir une brillante avocate, forte, indépendante et engagée. Combattre l’injustice à toujours sonnée comme une évidence pour moi. J’ai solutionné tout les problèmes imposés par cette grande école qu’est la vie et je me dois de continuer à le faire.

17309087_10211828425373642_5821020655763615154_n
Mon père est un alcoolique, un tyran qui n’hésitait pas à être très violent envers moi, ma mère et Rédouane. C’est certainement de sa faute si je me refuse inconsciemment à l’Amour. Ma mère est très attentionnée envers ses enfants, mais ne trouve pas le courage de le quitter afin de nous protéger. Rédouane quant à lui se voyait ingénieur, mais comme beaucoup d’ados de son âge, n’était pas très passionné par l’école. Pour finir, il y a Kenza et Karim les deux petits derniers. Je suis l’aînée de cette fratrie dont je me sens responsable, je faisais en sorte de les protéger des colères de ce père indigne, pendant que ma mère prenait les coups en attendant que je vienne la protéger elle aussi. Je ne la comprend pas, elle subit sans broncher, elle ne parle pas. Puis quand la crise est fini, c’est comme si rien ne s’était passé. Pourquoi ne l’a t’elle jamais quitter en nous emmenant sans dire un mot? Je l’aurais aidé moi, je suis assez grande et mature pour ça. Mais non … Elle a décidé de rester et moi je ne suis plus là pour eux, condamnée ici …. pour quelques années.  »
Ce roman est bouleversant, je l’ai dégusté en quelques heures sans décroché une seule fois. L’histoire est très rythmée avec une lecture est très fluide. L’écriture familière avec un brin de sarcasme. On passe par des phases de tristesses, puis d’espoir. Mais ce qui m’a le plus marqué, ce sont les valeurs que l’on découvre : La détermination, l’abnégation, la persévérance, l’éducation, le pardon. Ce sont des leçons qu’on découvre au fil des pages à travers les obstacles qui paraissent infranchissables, mais quelle surmontera grâce à sa seule force de caractère.
Je tiens à féliciter, l’auteur Fatine El Asri pour son talent d’écriture. Merci de m’avoir fait confiance. Son roman fait désormais partie de ceux que je n’oublierai pas et que je recommande.

A vos commandes …
Merci.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s