L’Ariane et La Condamine, futures pépinières du droit.

Après l'Ariane, nous avons décidé d'élargir notre travail sur un 2ème secteur : La Condamine à Drap. Le défi de cette 2ème édition du concours #plaidetacause sera de faire de ces 2 quartiers populaires des pépinières du Droit. Le moins que l'on puisse dire est que nous sommes en passe de réussir. La trame reste la même, ouvert à tous avec pour seule condition d'inscription : avoir 15 ans !

Nous ne connaissons pas le vrai si nous ignorons les causes. Aristote.

Nous avons imaginé ce concours de manière à être une passerelle entre deux catégories d’habitants qui se connaissent finalement très peu. Ceux qui vivent au centre et ceux qui vivent dans les quartiers populaires. Il devient ainsi synonyme d’ouverture et de partage.

Des intervenants aux candidats, en passant par les partenaires et sponsors, toutes celles et ceux qui participent au succès de ce concours nourrissent 3 buts :

  1. Changer les mentalités en tordant le cou aux préjugés.
  2. Faire de l’Ariane et La Condamine des pépinières du Droit.
  3. Et par conséquent, changer par la positive l’image de ces quartiers.

Cette édition comporte 2 épreuves : Les qualifications et la finale. Les personnes qui se sont inscrites ont participé à une série de 4 ateliers où ils ont appris la structure et la finalité d’une plaidoirie. L’épreuve de qualification consistait à ce que les candidats plaident leur cause devant le public et le jury présent anonymement. 12 élu.e.s ont été sélectionné.e.s.

Tous nos ateliers sont gratuits et ouverts au public. Ils ont lieu tous les dimanches, par roulement entre l’Ariane et La Condamine de 14h à 16h. Il faut avouer qu’il nous est arrivé parfois de déborder un peu, débat philosophique oblige !

LES ATELIERS

81325835_10220214560421777_2506887640905678848_Michael Brice, enseignant et écrivain niçois a eu le plaisir d’ouvrir la série des 15 ateliers du concours. Nous nous sommes tous réunis Dimanche 5 janvier 2020 au local de l’Utopie, à l’Ariane. Il s’agissait de littérature, évidemment ! Les candidates et le public présent ont appris les notions du lexique judiciaire, les principes de la rhétorique et le sophisme. Michael a fini par quelques lois de Schopenhauer sur l’art de convaincre. Tout un programme.

82420528_10220274259074206_3256619421313007616_oOn continue avec Natasha Barrault Marques qui anima le dimanche suivant le 2ème atelier. L’auditoire a pris de nombreuses notes sur la rhétorique par la déontologie de l’avocat et la structure d’une plaidoirie. Elle a surtout souligné les erreurs à ne pas faire par des études de cas. Nous avons également eu la chance de recevoir Maitre Garino, avocat au barreau de Nice qui a accompagné et complété le cours de Natasha pour le grand plaisir des candidats. Lier la théorie à l’expérience, le duo gagnant qui nous a tous permis d’y voir plus claire et de se projeter encore plus dans le concours.

84352509_2496938063896844_2617702135059447808_n Feusta, artiste rappeur niçois nous a préparé un cours artistique. Usurpation d’identité, oui messieurs, dames, nous nous sommes pris pour des présidents, avocats, vendeurs… Mais je vous rassure, nous sommes revenus à la raison. On a apprit à jouer la tristesse, la colère, la surprise… Et Abdou a clôturé le tout par une poésie, louange à Nissa la bella.

cropped-84474535_10220392034818526_4472039773887791104_o-5.jpgGénisia Poderini a clôturé cette première étape qui nous a permis de mieux connaitre les candidats afin de les encadrer, les former et surtout les orienter dans leurs ambitions d’avenir. Un atelier théâtre interactif et amusant où les participants ont osé la sincérité, ont testé leurs limites pour les dépasser. Nous avons fini par fêter l’anniversaire de Fatima Boukhatem, responsable du secteur de La Condamine….

Nous avons réalisé lors du 5ème atelier les qualifications où les candidats ont présenté leur plaidoirie. N’oublions pas que nous parlons là de citoyens avec aucune base de droit, mais simplement des personnes désireuses de prêter leur voix pour une cause et de la défendre. Un jury anonyme a sélectionné 10 finalistes qui recevront durant la 2ème étape un accompagnement personnalisé par des objectifs définis avec notre équipe pluridisciplinaire. Ceci par une deuxième série de 11 ateliers afin d’apprendre à plaider face à un autre finaliste, mais avec un sujet imposé.

Merci à tous celles et ceux qui ont cru en ce projet… 

Nawel Boumehdi, présidente de Regards Croisés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :